Déambulations japonaises

Publié le par MacGaijin

MacGaijin, c’est mon pseudo. Ma mission : vous faire découvrir un peu la culture japonaise, autre que les mangas et les jeux-vidéo (mais il peut arriver que j’en parle de temps en temps quand même ! Dans ce cas, si vous avez une plainte à déposer, abstenez-vous, ou envoyez moi un recommandé express à Tokyo).

Ma situation : Visa Working Holidays, à Tokyo, avec deux jobs qui payent à peine le loyer ! On est loin du rêve américain, ou de ce que s’imaginent nombre de Français fantasmant sur la vie sur l’archipel. Pour lancer la rubrique, place à un peu d’humour. Ca fait toujours du bien de rigoler un bon coup.
Tout d’abord, le français est à la mode au Japon. Marques françaises, gastronomie, culture, tout y passe. Ils se feraient bien tatouer un drapeau bleu blanc rouge sur le dos, si le tatouage n’était pas aussi mal vu là bas. Et bien sur, la publicité et le marketing s’en donnent à cœur joie, et les slogans, ou les enseignes se font une teinture à la mode franchouillarde. Le problème, c’est que peu de personne parlent ou ne savent lire le français. On se retrouve alors avec des fautes de grammaire ou d’orthographe un peu partout. Et des clients quand même heureux ! Ce phénomène a un nom : le franponais (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Franponais )

Une invitation au plaisir (dans une résidence)

Autre problème rencontré par les Japonais, la prononciation du son « r », qu’ils prononcent « L ». Donc s’ils vous parlent « d’élections », ou « d’écureuils », ne faites pas de confusions ! Allez, quelques photos pour le plaisir. Bonne poilade ! (Merci au site Le Franponais.com http://npu4.free.fr/ )

MacGaijin



















Nos sources affirment que cette définition est l’œuvre d’un efapien.




















Peut-on avoir le beurre, l’argent du beurre et le cul du crémier ?


 






















Une citation trop peu connue de Baudelaire.





















Avoir un physique attrayant, une base de la relation client



Après Superman, Supersale, un concept marketing porteur.

 
















                         Ceci n’est pas incompréhensible




















                                                                                           Un bonbon aux effets inattendus
























        Prendre les escaliers, toujours un vrai plaisir

Publié dans Japan trip

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article