Le Journal "d'informations"

Publié le par 99 centimes

C’est en écoutant France Info à 2 h 30 du matin que m’est venu cette question : mais pourquoi on entend toujours les mêmes infos et dans à peu près le même ordre ?

Car aussi sûrement que les présentateurs varient peu, les sujets eux ne varient pas. Il y a 30 ans, je suis sûr qu’on voyait déjà les Israéliens et les Palestiniens se mettre sur la tronche. Et bien sûr toujours la même façon de traiter le sujet ! La recette est simple : vous prenez d’abord un enfant qui jette des pierres sur un blindé, puis des images d’affrontement de jour ou de nuit (une préférence pour la nuit avec les tirs de missiles sur fond vert, ça a un côté réconfortant) et pour finir des images de destruction avec une mère qui hurle, un enfant ensanglanté dans les bras. Pour finir, un petit zoom sur l’enfant, mais pas trop prêt, les Français sont à table ! N’allons pas les dégoûter alors qu’ils ont encore tout le téléfilm à se taper.

Quoi que les Français s’en foutent… Tant qu’on ne vient pas crever sous leurs fenêtres, ce n’est pas grave. Et puis le repas, c’est un moment privilégié en famille alors on ne va pas se formaliser pour une guerre qui dure depuis on ne sait plus quand et l’on ne sait pas trop pourquoi. Car voilà le grand secret du JT ! On ne vous apprend rien, on ne fait que vous montrer des images et commenter les images. Alors que ce serait aux images d’accompagner le texte, un texte qui serait explicatif voire pédagogique… Non au JT, on marche avec des chiffres parce que les chiffres s’est parlant. En premier le nombre de roquettes tirées, ensuite le nombre de soldats tués le nombre de civils blessés et le premier qui trouve l’âge du capitaine avec ces trois données gagne un fourre-tout en simili cuir. Oui mais s’il faut tout expliquer aux gens aussi ! Ça ferait des JT de 3 heures. Et donc des repas de 3 heures. Et là, autant prévoir deux entrées, un poisson ET une viande à chaque repas avec le dessert et le café pour pousser le tout. ET ça, qui peut se le permettre ? Personne. Donc faute de moyens, on fait des JT de 20 minutes. Encore la faute aux pauvres qui n’ont pas les moyens de consommer. Enfin je dis 20 minutes de JT, je suis gentil parce qu’après les informations essentielles « la guerre, la famine, le chômage, les catastrophes naturelles », la plupart du temps, on nous sert quoi ? Un joli reportage sur un mec qui fait lui-même ses sabots dans le Larzac et qui en vend aux amis de son village. Donc là un truc dont on se fout totalement.


La formule en fait c’est : commencer pas des infos qui font peur histoire d’effrayer un peu le bétail avec la musique qui va bien et ensuite on fait un sujet certes nul mais gentillet avec des personnes âgées inoffensives qui nous font nous sentir bien dans notre beau pays. La question c’est pourquoi on nous fait voir des trucs aussi mal faits et que personne ne dit rien. Peut-être pour nous cacher la vérité. Mais ce qui est bien, c’est qu’au vu de la pauvreté de l’information, on peut s’amuser à faire des comparaisons de présentateur du JT. Par exemple, à TF1 ils ont pris un Noir. Je ne savais pas que ça existait les Noirs dans ce milieu. Je pensais qu’on ne pouvait les voir à la télévision que lors de reportages démagogiques sur le trafic de drogue, la violence en banlieue ou au minimum en train de casser un truc avec des revendications baragouinées dans un Français approximatif. Mais il paraît que lui, il est bien. Remarquez c’est facile de paraître bien quand on est habillé par un grand couturier Français et qu'on fait la couverture de GQ… Mais le préféré, ça restera quand même Poivrot d’Arvor. PPDA, l’homme qui a traversé les époques ! Mais bon ils l’ont quand même viré…Il a été remplacé par une femme. S’il avait présenté des JT de 3 heures, elle aurait sûrement dû rester à la maison pour préparer la bouffe… Tu aurais dû y penser PPD !

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article

99 centimes 08/03/2009 21:26

Et l'info retombait 1/4 d'heure ou une demie heure après et on se surprenait à être toujours surpris. Comme si notre cerveau n'avait pas imprimé cette non info ou l'avait rejetée.

Rantanplan 07/03/2009 01:57

Perso, j'aimais prendre mes doses matinales d'adrénaline sur iTV.
Ils savaient y faire ! "eh oui, c'est la guerre", et là, je laisse tomber mon croissant dans mon Nesquick. "oui, c'est la guerre aux prix avec l'ouverture des soldes en France". Et ils nous refaisaient le coup de temps en temps.