"Aujourd'hui ton sourire fait grève"

Publié le par Heckel & Jeckel

En avril 2008, Alain Bashung apparaît amaigri et chauve au Grand Journal. L’information tombe rapidement, il est atteint d’un cancer du poumon. Cela ne modifie en rien son écriture, et sa tendance à fumer : avec « Bleu pétrole », Bashung nous convie à un voyage au cours de sa vie aux accents parfois blusie (Je tuerai la pianiste), parfois country (Hier à Sousse) voire classique (Venus). Chaque écoute nous emmène dans des interprétations différentes autour des thèmes récurrents de l’amour, de la relation complexe aux femmes (Tant de nuits, Je t’ai manqué). Coup de cœur, Comme un lego, pilier poétique et symphonique de l’album se révèle à nous,  un titre aux paroles étonnantes, empli de mélodie et de tristesse.  À la même époque, sort en salle, « J’ai toujours rêvé d’être un gangster », où l’un des sketches rassemble Bashung et Arno. Un grand moment de musique…Au cinéma. La synthèse Bashung : une vraie gueule et une voix incomparable.


 

Fin février, Bashung est contraint d’annuler son concert lyonnais ainsi que ceux de Clermont-Ferrand  et de Toulouse. Tout le monde retient son souffle. Quelques jours plus tard, il reçoit trois récompenses : interprète de l'année, meilleur album, meilleure tournée lors des victoires de la musique. Même si les victoires sont méritées, on sent un hommage pré posthume pour l’ensemble de sa carrière. Début mars, on reprend espoir, la date annulée de Bshung à Lyon est reportée mi-avril. À peine le temps d’être rassuré, la nouvelle tombe, comme une sale blague, hier soir : Bashung s’est éteint à l’âge de 61 ans.  Cet artiste, aux aspects de dernier mohican de la chanson française, nous laisse tomber dans un presque désert musical français. On ne voit pas qui, aujourd’hui, pourrait se targuer d’avoir son niveau et la nouvelle génération a intérêt à se magner le cul. En attendant, si Bashung n’est plus, ses albums sont toujours là. Petite consolation. Putain de week-end.  

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Heckel & Jeckel 15/03/2009 11:46

Merci... au moins un autre à venir sous peu.

Bree 15/03/2009 11:39

Très bel hommage !