Dix femmes à Sion

Publié le par Simone

Je vous rassure tout de suite, ceci n’est ni un article sur cette charmante bourgade suisse, ni sur le Prieuré de Sion…



 

Pour la petite histoire, avis aux fans de Dan Brown, il n’a JAMAIS existé, car a été inventé par le mystificateur Pierre Plantard en 1956, via une série de documents intitulés « Dossiers secrets d’Henri Lobineau ». Ces documents, déposés à la Bibliothèque Nationale, relataient d’ailleurs non pas un possible complot visant à cacher la descendance du Christ (inexistante, jusqu’à preuve du contraire), mais une descendance mérovingienne… Comme quoi, il ne faut pas croire tout ce qu’on lit dans les livres.

 






Parenthèse fermée, passons désormais au réel sujet de cet article, adressé en soutien à notre cher dégarni national, j’ai nommé : PPDA.

 

Cette info est un peu réchauffée je vous l’accorde, mais n’ayant été prévenue de l’aboutissement de l’affaire que ce matin via Voici et 20 Minutes, je fais comme je peux avec les moyens du bord, désolée.

 

Petit rappel des faits : Octobre 2008, dans une interview accordée au magazine « Bretons », PPD aurait ouvertement critiqué Nonce Paolini, PDG de TF1, dénonçant « un système de pointage à badges. Il possède sa police privée chargée de scruter les moindres déplacements. C’est un adepte de ce genre de pratiques, en complète contradiction avec le métier de journaliste ». La sentence ne s’est pas faite attendre : 500€ d’amende avec sursis et un euro symbolique de dommages et intérêts à la chaîne. On comprend pourquoi la pub n’a pas été supprimée sur TF1, c’est pas avec ça qu’ils vont redresser le budget…



 

Pour tous ceux qui auraient passé les 12 derniers mois dans un tonneau sur le Pacifique, petite piqûre de rappel sur l’inimitié qui unit les deux hommes (c’est fou les expressions qu’on peut créer avec deux mots complètement antithétiques quand même) : PPDA a quitté la chaîne TF1 en juillet dernier, après une vingtaine d’années de bons et loyaux services au 20heures, suite à ce qu’il a qualifié d’un « licenciement déguisé », orchestré par Nonce Paolini. On comprend que le journaliste ait quelques griefs contre le PDG, donc.

 

Maintenant, je vais passer au paragraphe « d’intérêt général ». Il se peut qu’un jour vous ayez à répondre à un sujet casse-gueule type « Qu’est-ce que la diffamation ? », lors d’un devoir de… mettons RP, par exemple. Il faut que vous soyez préparé. Un sujet comme ça ne pardonne pas, croyez-en mon expérience.

 

Voici donc pour vous en exclusivité 99 centimes, la définition made in Wikipédia :

 

« La diffamation (ou calomnie) est un concept juridique désignant le fait de porter de fausses accusations contre une personne physique ou morale. La plupart du temps, il ne peut y avoir de diffamation que si l'accusation est appuyée par des contre-vérités. Ce type d'infraction existe depuis le droit romain. Le délit de diffamation peut être rapproché du droit à la vie privée, qui est équilibré avec le respect du droit à la liberté d'expression. Les gouvernements qui abusent des procédures de diffamation sont accusés de manier celle-ci comme moyen de censure.

La publicité donnée à des faits privés, qu'ils soient vrais ou faux, peut aussi être considérée comme une infraction au droit à la vie privée. »



Ainsi se termine cette note de soutien à PPD qui en a bien chié à cause d’une ancienne (détail important que l’Efap aime à rappeler via quelques photos disséminées par-ci par-là dans l’école…), et a été confronté à ce que tout journaliste doit gérer de nos jours. Ce qui nous amène à la problématique suivante : existe-t-il encore une réelle liberté d’expression dans nos médias ?

 

Allez savoir…

PPD JE T’AIME (enfin surtout ta marionnette), CONTINUE !!!

Pardon, une rechute…

 

 



PS : A propos du journal ayant publié la déclaration « diffamante » de PPDA : vous je sais pas mais perso j’aimerai bien voir la gueule du canard, ça doit envoyer du steak !

 

PPS : Cet article n’est pas un éloge à la diffamation, qu’on se le dise, « Aime ton prochain comme toi-même », comme nous l’a si bien dit Jésus. CQFD.

 

A suivre, un article sur le politiquement correct, d’ores et déjà illustré par le visuel ci-dessous (dans la vie, faut savoir entretenir le suspense).

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patam 27/05/2009 18:39

une réponse à ta problématique

http://www.dailymotion.com/playlist/xx516_blingbling_419_chomsky-et-cie?hmz=746162706c61796c69737473

Heckel+&+Jeckel 20/05/2009 20:11

Un teaser de fou à cet article fleuve. On boue d'impatience.