Surprises sportives

Publié le par Heckel & Jeckel

Le week-end n’a pas été sans rebondissements sportifs, retour sur quelques (bonnes) surprises.

La petite surprise.  C’était pressenti depuis plusieurs journées de championnat de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux sont champions de France de football. Il aura pourtant fallu attendre la dernière journée pour voir les Girondins de Bordeaux s’ imposer 1 à 0 à Caen ce samedi 30 mai. C’ est Yohann Gouffran qui permet au club de finir avec 3 points d’ avance sur l’ Olympique de Marseille qui s’ est imposé 4 à 0 contre Rennes. Une petite surprise après les 7 titres consécutifs de l’Olympique Lyonnais qui finit à la troisième place. Plus d’un, surtout dans la capitale des Gaules, voyait l’OL remporter un nouveau titre. Qu’en sera t’il l’an prochain ?

 Jean Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux fête la victoire.

L’autre surprise.
Elle est à chercher du côté du ballon oval. Cette année, se sont Clermont Ferrand et Perpignan qui se retrouveront en finale du Top 14. Ils ont respectivement éliminé Toulouse (19-9) et le Stade français (25-21), les deux habitués de la finale lors des 15 dernières années. Pas forcément une surprise pour Clermont Ferrand puisque c'est la troisième année consécutive que l'ASM parvient à atteindre ce niveau, avec une nouvelle fois l'espoir de décrocher enfin le titre, après 9 finales perdues. Plus surprenant, ce succès des Catalans va peut-être les ramener au sacre, plus de 50 ans après leur dernière victoire. La finale se jouera le samedi 6 juin au Stade de France. Quel vainqueur pour cette belle affiche ?

 

Les Clermontois en action.

La grosse surprise . Elle nous vient de l’événement sportif que tout le monde suit en ce moment : Rolland Garros. Cette institution, responsable de bien des maux efapiens (cf article efapwayoflife ), nous a réservé quelques bonnes surprises. Avec tout d’abord la victoire des français Gael Monfils et de Jo Wilfried Tsonga qui leur permet d’accéder aux huitièmes de finale. Mais surtout par la défaite de Rafael Nadal face à Robin Söderling qui a fait du bruit. L’espagnol qui s’était imposé lors des 4 derniers tournois s’est fait sortir (6/2 6/7 6/4 7/6). Une défaite rapide qui réjouit ses détracteurs et laisse le champ libre à Federer ou, qui sait, à un français… Alors qui va gagner cette année ?


Une photo moche de Robin Söderling (Wimbeldon 2007)

On attend vos pronostics.

 

Publié dans Super flux

Commenter cet article

Heckel & Jeckel 01/06/2009 11:51

Pas de pitié pour les croissants.

Simone 01/06/2009 01:14

Rooooo... Pitiééééééé