Terminator Renaissance : he’s back !

Publié le par Heckel & Jeckel

25 ans après le premier épisode, la saga Terminator s’offre un second souffle. Après un troisième volet décevant, il est l’heure de la renaissance.

Terminator IV se déroule en 2018, après le jugement dernier et la presque éradication de la race humaine par Skynet, une intelligence artificielle pour le moins hostile. John Connor est devenu le chef de la résistance humaine et lutte contre Skynet et son armée de Terminators.

 

Ce court synopsis signe un film en adéquation avec les attentes des fans (ou moins fans) : montrer le futur, la guerre contre les machines que l’on ne faisait qu’apercevoir dans Terminator II. Le film offre du grand spectacle dans cette guérilla aux airs de Mad Max. John Connor affronte des T-600, mais aussi des robots avions, des robots motos, des robots géants… Tous plus réalistes les uns que les autres, les machines sont à la fois belles et effrayantes pour des scènes d’action à couper le souffle. Voilà c’est qu’est ce dernier Terminator, un film qui bastonne, ni plus ni moins, pour les fans de comédies françaises c’est la salle à côté !

Hasta la vista baby

Dans ce volet, exit Arnold, trop vieux et trop occupé en Californie pour jouer au gros bras. Connor est incarné par Christian Bale, acteur bankable du moment. Il troque sa cape de Batman pour enfiler le costume de prophète résistant. Acteur charismatique, il ne monopolise pourtant pas inutilement l’écran. L’intrigue, qui n’est pas sans rebondissements, ne nous lâche pas, effets spéciaux à l’appui. Connor est amené à rencontrer des personnages décisifs de la saga Terminator et à faire face à un futur qui n’est pas comme sa mère lui a prédit. Des clins d’œil, dont certains trop poussés, sont un petit plus pour le spectateur averti. Il semble toutefois nécessaire d’avoir vu les épisodes précédents pour tout comprendre.

La chute du film pose les bases d’une ou plusieurs suites qui devraient finir par dévoiler toute l’intrigue de Skynet.


Terminator Renaissance : de Mcg (science finction, 1h48) avec Christian Bale et Sam Worthington

Pathé Bellecour - 79, rue de la République, 69002 Lyon.

VF  11:00  13:55  16:25  19:50  22:20

VO st Fr  11:10  14:05  16:35  20:00  22:30

De 6,40 euros à 9,80 euros.

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article